Echo de Zouakine
. ... .

Taktouka Jabalia, le folklore chamali venu des montagnes

      

Taktouka Jabalia, le folklore chamali venu des montagnes

    23 2010 - 16:27

Taktouka Jabalia est un art populaire traditionnel venu des montagnes du nord-ouest du Maroc. Ses belles chansons plaisent de plus en plus au public et rsonnent toujours dans la plupart des quartiers populaires.

Ata Jabalia connu
plus couramment sous le nom de Taktouka Jabalia est un folklore
chamali. Cest un art populaire traditionnel venu des montagnes du
nord-ouest du Maroc. A Tanger comme Ttouan, Ouezzane et Asilah, les
belles chansons de lAta Jabalia rsonnent toujours dans les cafs des
quartiers populaires. Cet art se distingue par son rpertoire masculin.
Ses textes se prsentent pour leur majorit comme une sorte
dinvocations de Dieu, du Prophte Sidna Mohammed et le clbre
marabout Moulay Abdeslam Ben Mchich. Comme cest le cas pour lune des
plus clbres chansons dAl Ata Awliae Allah (Les Saints de Dieu).
Ces chansons dAl Ata sont puises dans le folklore propre des
tribus montagnardes dont Jbel Lhbib, Bni Arouss, Bni Guerfet, Lanjra
et Lakhmass. Le patrimoine musical de ces rgions se distingue aussi
par un autre dAl Oughnia Al Jabalia (la chanson de la montagne) dont
les gens du Nord aiment fredonner seuls ou des occasions des ftes de
mariages, baptmes, festivals Il sagit entre autres des anciennes
chansons comme Souadia Al Jablia (Souadia la montagnarde) et Yaoum
Raba Kalou Jatt (Le printemps est l). Daprs des connaisseurs, le
rpertoire de ces chansons est constitu pratiquement par des femmes
rurales des rgions montagnardes. Les cheikhs et grands noms de la
Taktouka de lAta Jabalia avaient lhabitude denvoyer dans le pass
des jeunes chanteurs vtus en femmes pour assister aux moussems,
pendant les saisons de rcoltes et aux ftes de mariage, baptme et de
circoncisions. Ils devaient apprendre les chansons rptes par des
femmes qui animaient ces vnements. Quelque temps aprs, des jeunes
chanteuses telles que Latifa Laaroussia, Karima Tanjouiya et Ouafae ont
pu se faire un nom dans ce type dart populaire. Leurs chansons ont
enregistr de grandes ventes et continuent de plaire aux amoureux de
cet art. Les groupes de lAta Jabalia sont composs des chanteurs et
instrumentalistes. Les instruments de musique utiliss sont
gnralement le violon, le luth, tarija, bendir et tar. Et les membres
du groupe sont habills par des costumes traditionnels des rgions
montagnardes du Nord-Ouest. Ces habits sont le plus souvent raliss
par des couturiers traditionnels de la ville de Chefchaouen.
De
grands icnes tels que cheikh Ahmed El Guerfti et Mohamed Laaroussi,
respectivement originaires de Bni Guerfit et Bni Arouss, ont
contribu lenrichissement de ce patrimoine musical. Pour garder leur
prestige de cheikh, ils sont souvent vtus de leurs Jellabas de laine
marron et conservent les habitudes des gens de la montagne. Pour le cas
du grand maestro Ahmed El Guerfti, celui-ci entame trs jeune son
parcours artistique. Il rejoint lge de 15 ans un groupe de Taktouka
Jabalia Bni Guerfit.
Il passe son temps se dplacer entre les
tribus de Jbel Lahbib et Benarouss. Et avec le temps, il cre son
propre groupe. Et comme les autres ensembles folkloriques marocains,
celui-ci a t plusieurs fois invit pour participer des
manifestations aussi bien nationales quinternationales. Il demeure
marqu par ses sjours en Irak et aux USA au dbut des annes 80. Nous
avons particip un vnement culturel et artistique Bagdad et
lissue duquel nous avons remport le premier prix. Nous avons t
dcors par lancien prsident irakien, Saddam Hussein. Notre
prestation lors dune autre manifestation Chicago a beaucoup plu au
point que nous avons t longtemps ovationns par le public amricain,
confie cheikh El Guerfti.
Lart de Taktouka Jabalia connatra une
priode de dclin au cours des annes 70- 80. Il retrouve quelque temps
aprs sa splendeur grce de jeunes ruraux passionns de cet art
depuis leur tendre enfance. Le cheikh Ahmed El Guerfti dcouvre en ce
moment le jeune Hajji Srifi et lintgre dans son groupe. Ce jeune qui
possde une belle voix russit vite apprendre le rpertoire de lAta
et les chansons Jabalia. Ce qui encourage le maestro Ahmed El Guerfti
reconstituer son groupe de jeunes chanteurs et instrumentalistes. Cette
priode va donner naissance plusieurs jeunes chanteurs qui dmontrent
dun grand talent dans cet art. Les jeunes Hajji Srifi, Mokhtar
Laaroussi, Abdeslem Al Harak et Lahssen Laaroussi se voient parrainer
par leurs cheikhs et maestros de groupes de Taktouka Jabalia. Ils
enregistrent beaucoup de chansons de lancien rpertoire de lAta et
la chanson Jabalia par leur voix dans les studios des deux radios de
Tanger et Ttouan. Un autre nom de thtre va sajouter cette liste
de jeunes artistes. Il sagit du compositeur et chanteur Abdelmalek Al
Andaloussi qui commence pratiquer cet art un peu tard lge de 40
ans. Originaire de Jbel Lahbib, il apprend trs jeune quelques chansons
de lAta grce son pre qui tait un grand passionn de cet art. Et
comme les grands noms de lAta Jabalia, il a appris la musique sur le
tas. Comme je ne comprenais pa
s le franais, je nai pas pu
minscrire au conservatoire de musique de Tanger dont les cours ont t
dispenss en cette langue, dit-il. Mais pour combler ses lacunes, il
effectue plusieurs voyages dans les tribus o vivent les clbres
cheikhs de lAta Jabalia. Pour lui, cet art est connu par les gens de
ces rgions par lAta Jabalia et non par Taktouka Jabalia qui est un
mot reprsentant le patrimoine local des autres pays arabes et du
Moyen- Orient, prcise-t-il.
Au cours des voyages,
lartiste Abdelmalek Al Andaloussi rencontre le clbre cheikh Ahmed El
Guerfti Jbel Lhbib. Il lui montre ses textes et compositions qui lui
plairont. Il travaille ensemble plusieurs annes et finit par
constituer son propre groupe avec qui il a particip dans plusieurs
manifestations au Maroc et ltranger. Il a compos 9 chansons dAl
Ata et plus de 200 chansons populaires de Jbla. Ses uvres sont parmi
les plus vendues mais il se dit tre souvent victime du piratage.
Cela
dcourage les socits de production sintresser notre travail,
dplore-t-il, faisant remarquer aussi quen plus de ce travail
malhonnte, je subis aussi le sens dirresponsabilit de quelques
jeunes chanteurs qui ont lhabitude de reproduire beaucoup de mes
chansons mais ils ont dform le texte et la composition. Avec son
riche rpertoire, lAta Jabalia ou Taktouka Jabalia a trait plusieurs
thmes et tmoigne notamment des conflits entre tribus, des souffrances
des rgions rurales enclaves et de lhistoire de la rgion du Nord. A
ct de cet art masculin, il y a la chanson Jabalia qui continue tre
axe sur les sentiments amoureux.



Le 15-02-2008
Par : Najat Fassal
DNCR Tanger

_________________

()
 ()

: 1429
: 40
: 11/07/2006

    

Tanger fait la part belle la "Ayta Jablia"

    23 2010 - 16:35


Aprs le Jazz, les musiques mditerranennes et autres
manifestations musicales, la ville de Tanger fera la part belle, jusquau 21
juillet, un art patrimonial typique de la rgion, la Ayta Jabliya, plus
couramment connue sous l'appellation de Taktouka Jabliya.

Pour une reconnaissance de la Taktouka

La manifestation, organise par l'association Ajras pour le
dveloppement, la culture et les arts populaires, runira les chioukhs et tnors
de cette musique qu'ils dclineront au grand public la riche varit de son
rpertoire et ses rythmes typiques.

Ce rendez-vous est une initiative visant susciter l'intrt
pour cet art populaire ancestral qui risque de se perdre sous l'effet de
l'uniformisation des gots.

Par ce festival, les organisateurs comptent aussi remdier
une vision rductrice qui accuse injustement cet art Jebli de manque de
rendement culturel et intellectuel, souligne-t-on lors de la prsentation de
cette manifestation. L'ignorance des rgles de la Ayta Jabliya, de ses
instruments et de ses formes d'expres​sion(chants et danses), en plus des abus
d'un usage purement folklorique, mnent confondre la taktouka avec d'autres
formes musicales par l'incorporation d'instruments n'ayant aucun rapport avec
elle, insistent les dfenseurs de l'authenticit de cet art populaire.

Hommage, mariage et dbat

Le festival, qui contribuera animer l'ambiance estivale de
la ville du Dtroit, dbutera par la projection d'un documentaire sur les
spcificits de la Taktouka.

Sur la scne du festival se succderont des troupes de la
rgion, des chioukhs de ce genre musical traditionnel tels l'artiste Ahmed
Garfti.

La manifestation sera aussi l'occasion de rendre un hommage
l'une des figures emblmatiques de cette musique, l'artiste Mohamed Laaroussi.


Place des Nations, au centre ville, les organisateurs
prvoient une fte de mariage pour monter les formes de festivits
traditionnelles avec la Taktouka en vedette.

La troupe Reggada" et un orchestre de la musique andalouse
vont se succder sur la scne pour varier les rythmes.

Au programme figurent galement des spectacles sur la place al
Matar de Ttouan avec la participation de plusieurs troupes locales.

Ct dbats, la manifestation prvoit une table-ronde sur le
legs artistique de l'artiste feu Abdessadek Chaqara et un change entre
intellectuels de divers horizons sur le thme La Ayta Jabliya : l'apport des
rudits et celui de la culture populaire.

Festival de la Ayta Jablia, jusquau 21 juillet Tanger




Auteur : aufait


_________________

()
 ()

: 1429
: 40
: 11/07/2006

    

      


 
: