صدى الزواقين Echo de Zouakine
مرحبا بك عزيزي الزائر. المرجو منك أن تعرّف بنفسك و تدخل المنتدى معنا ...اذا لم تكن قد تسجلت بعد نتشرف بدعوتك للتسجيل في المنتدى.

Attentat de Marrakech : le témoignage de Jamel Debbouze

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل

Attentat de Marrakech : le témoignage de Jamel Debbouze

مُساهمة من طرف said في الأحد 8 مايو 2011 - 23:16

Jamel Debbouze était à Marrakech le jour de l'attentat
qui a fait 16 morts sur la place Jaama El Fna. A l'occasion de la
présentation du festival "Marrakech du rire", à Paris, l'humoriste a
livré son témoignage à plusieurs journalistes. Extraits.

Publié le 05/05/2011



L'attentat au café Argana

Jamel Debbouze le 3 mai, lors de la conférence de presse. © Marie Rialland/L'Internaute
"J'étais à Marrakech jeudi, le jour de l'attentat. J'étais atterré,
effondré. Cet acte est horrible. Surtout que tu ne peux pas lutter
contre des ennemis invisibles. Ce sont des lâches, qui frappent en
traître et qui ne nous donnent pas l'opportunité d'écouter et d'avancer.
L'Argana, c'est le café où je vais le plus souvent, c'est là que
j'emmène tous mes amis. Mon frère y était un quart d'heure avant
l'explosion. Evidemment que ca m'a bouleversé, mais c'est la vie. Quand
ça a pété à Saint-Michel en 1995, mon oncle était ambulancier ; il en
parle encore aujourd'hui. Mais il a continué à vivre après ça. Le World
Trade Center, le 11 septembre, on a vu des gens bouleversés, anéantis
mais qui ont continué à vivre."
"L'Argana, c'est le café où je vais le plus souvent, c'est là que j'emmène tous mes amis."
"J'ai donc envie de dire à tous les gens normalement constitués,
bienveillants, intelligents, de continuer à aller au Maroc, de ne pas
annuler les réservations, de continuer à faire comme si de rien n'était.
C'est un accident, il ne faut pas sanctionner pour autant les Marocains
et le Maroc."

Le festival "Marrakech du rire"
"Ce sont les Marocains qui m'ont permis, d'une certaine manière, d'écrire mon histoire."
"La
question d'une éventuelle annulation ne s'est pas posée. Si j'avais
annulé ce festival, je m'en serai voulu. J'ai envie de continuer à faire
marrer les gens et à faire bouger les mentalités, même si ça peut
paraître prétentieux. Ce n'est pas une question de confiance ou pas dans
le Maroc. Je suis issu de ce pays, ce sont les Marocains qui m'ont
permis d'une certaine manière d'écrire mon histoire. Et ce n'est même
pas pour leur rendre la pareille ce festival, c'est parce que je me sens
bien à Marrakech. Mon ambition, c'est de créer des emplois et de lancer
des artistes, de faire en sorte que ce festival soit pérenne. Et
surtout on espère, comme pour Rio de Janeiro et son carnaval (où tout le
monde travaille pour créer des costumes, des chorégraphies...), avoir
toute une ville en ébullition toute l'année, pour vivre ce moment."

Les révolutions arabes
"De toutes les révolutions naissent de belles choses."
"Je
trouve ça extraordinaire ce qui s'est passé en Tunisie et en Egypte. Je
trouve ça formidable ce qui se passe en Syrie, je trouve ça incroyable
ce qui se passe au Yémen ou en Côte d'Ivoire. Qu'enfin on entende les
préoccupations du peuple. Et quand vous entendez leurs revendications,
il vous disent ne pas vouloir plus de travail ou plus de pain. Eux, ce
qu'ils veulent, c'est de la liberté. Leur revendication, c'est on veut
être libres. "Laissez-nous avoir accès à Internet" : c'est ça qu'on
pouvait lire sur les banderoles. Evidemment je suis de tout cœur avec
eux. De toutes les révolutions naissent de belles choses."

Le mouvement du 20 février au Maroc
"Je peux vous dire que j'ai vu le Maroc progresser, prospérer."

"Je soutiens ce mouvement. C'est indispensable que le peuple
revendique ce qu'il a à revendiquer. Et je salue aussi le monarque
marocain d'avoir réagi de cette manière, en proposant des changements.
Je suis sûr qu'il ira jusqu'au bout des réformes qu'il a promis et c'est
une grande preuve d'intelligence, tout le monde a salué son acte. Le
Maroc est l'un des pays où ça a le moins bougé et ca veut dire que le
monarque s'inscrit dans une progression. Il a envie de voir son peuple
évoluer."

En savoir plus



  • Le "Marrakech du rire" : le projet, le programme, les invités...

"Et moi ca fait 15 ans que je vais au Maroc, je peux vous dire que
j'ai vu le Maroc progresser, prospérer. Même si on n'est pas l'Algérie,
qu'on n'a pas le gaz et le pétrole de l'Algérie. Le seul joyau du Maroc,
ça reste les Marocains et je trouve que le monarque a bien compris. Je
suis intimement convaincu qu'il fera le nécessaire. Après, évidemment,
tout chef d'Etat a des contraintes. C'est l'économie qui fait la pluie
et le beau temps. Les idées, c'est souvent l'oseille. Mais j'ai
l'impression qu'on revient à des valeurs plus saines."

propos recueillis par Marie RIALLAND, L'Internaute

said
مشرف (ة)
مشرف (ة)

ذكر عدد الرسائل : 4527
العمر : 52
Emploi : موظف
تاريخ التسجيل : 01/03/2007

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة


 
صلاحيات هذا المنتدى:
لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى