Echo de Zouakine
. ... .

-

Echo de Zouakine ::   ::  -- :: 

      

-

   izarine 5 2008 - 23:52






















lematin.ma >

rgion

Par
Driss Lyakoubi | LE MATIN

Animation culturelle
Pour vivre de vritables retrouvailles avec la cit et ses hommes
Interview Abdelmalek Hounain, directeur de Rabie Ouazzane-Festival des arts authentiques
Publi le : 06.06.2008 | 17h13

A
l'occasion de Rabie Ouazzane -Festival des arts authentiques-,
Abdelmalek Hounain, directeur de cette manifestation, revient sur la
porte d'un tel vnement organis dernirement par son association.

Le Matin : A quoi correspond le Festival Rabie Ouazzane que votre association compte organiser une fois par an ?

Abdelmalek Hounain :

L'organisation du festival Rabie Ouazzane - festival des Arts
authentiques - dans sa deuxime dition par l'Association Dar Ouazzane
pour le dveloppement et la culture, en partenariat avec le Conseil
municipal de la ville, est l'occasion tant espre pour vivre de
vritables retrouvailles avec cette cit et ses hommes (responsables,
acteurs conomiques, artisans, artistes, citoyens,). Au fond des curs
et des esprits existe, en effet, le sentiment sincre visant
renouer avec Ouazzane et sa rgion que ce soit de la part de la
diaspora ouazzanie ou de la part des habitants qui attendent une
synergie mme de donner plus de visibilit aux potentialits et aux
trsors enfouis de notre cit.


Les
enjeux de l'association Dar Ouazzane pour le Dveloppement et la
Culture sont donc de taille : contribuer dvelopper la ville et sa
rgion et faire appel aux potentialits locales et nationales.


Les
membres de l'Association Dar Ouazzane, conscients de ces enjeux et
inscrivant leurs actions dans l'esprit de l'Initiative Nationale du
Dveloppement Humain initie par Sa Majest le Roi Mohamed VI, veulent,
par le biais de ce festival, entre autres, donner un coup de projecteur
pour mettre en lumire les diffrentes facettes de la ville et lever un
coin de voile sur les perspectives de son dveloppement durable. Pour
ce faire, une conjugaison d'efforts s'avre indispensable : autorits
locales et provinciales, lus, socit civile De mme, une conjugaison
de talents est la bienvenue : artisans, artistes, crivains Chacun
apportera donc sa touche pour brosser le tableau qui nous tient tous
cur : celui de Ouazzane et de sa rgion. Les symboles forts n'y
manqueront certainement pas vu le pass glorieux de la ville mais
quelques faiblesses sont aussi mettre en relief : absence d'un
secteur touristique actif, difficults de l'artisanat, dtrioration du
patrimoine architectural, absence d'une industrie gnratrice d'emplois

Vous
exercez dans le monde de l'audiovisuel, la SNRT en l'occurrence,
qu'est-ce qui explique ce retour aux sources de votre part ?


Autant
faire profiter Ouazzane de notre savoir-faire dans le monde des arts du
spectacle et dans celui de l'audio-visuel pour mettre en valeur ses
atouts, promouvoir son image et pourquoi pas ?- drainer d'ventuels
investissements pour donner la ville un nouvel lan sur le plan
conomique. La clef expliquant notre investissement personnel reste-
faut-il le souligner- l'amour que nous portons cette cit millnaire.
C'est une ressource inpuisable et capitale. Ayant t un tremplin pour
des milliers de cadres brillants, Ouazzane a malheureusement t
ensuite victime du sort rserv une destination oublie, de second
ordre... Il est donc grand temps de renverser la vapeur et de
tmoigner cette ville la reconnaissance qu'elle mrite. Cette
ouverture sur l'horizon Ouazzane, pass inaperu pour quelque temps,
se fera, par la mme occasion, sur la rgion qui constitue son
prolongement naturel. Autant donc souligner avec force ce trait d'union
(ville-rgion) qui a de tout temps pleinement jou. L'ide de mettre en
place un festival haut en couleurs dont Ouazzane est la vedette a
rappelons-le au passage- russi fdrer les nergies et a fait en
sorte que la persvrance du travail d'quipe ait raison des
diffrentes embches qui se sont dresses tout au long des tapes
prparatoires de cette manifestation. Le besoin de disposer dans
l'avenir d'une station de radio s'est fait vivement sentir car la
mdiatisation de toute action qui a trait au dveloppement est
obligatoire. Cela permettra aussi cette localit d'occuper une partie
du champ audio-visuel et de faire connatre ses atouts auprs d'un
large public. D'autre part, dans un monde mondialis, pour vendre le
produit Ouazzane-rgion, il est vital de prvoir un carrefour comme
celui que rsume l'ide d'un festival et de faire appel, l'heure
qu'il est, un grand nombre de relais mdiatiques pour dmultiplier
l'information avant, pendant et aprs cet vnement.

Quels
ont t les moments forts de la dernire dition du festival dont
Ouazzane a t le thtre pendant presque une semaine ?


Je
pourrai rappeler ce sujet, et dans l'ordre du calendrier tabli
cette occasion, le Grand Couscous aux herbes qui a t, de l'avis de
tous, un grand succs compte tenu des dimensions prvues,du nombre du
public prsent,de l'ambiance festive qui a accompagn l'vnement sans
parler de la couverture mdiatique qui s'en est fait l'cho et qui ne
peut ,bien entendu,que servir l'image de la ville et sa rgion
d'autant plus que les herbes aromatiques utilises pour cette
prparation(pour ce platparticulier) ont t glanes dans les
environs de Ouazzane au cur d'une vgtation luxuriante et singulire.

Autre temps fort : l'excution d'un travail artistique, de grande
envergure l aussi;il s'agissait de peindre plusieurs une toile de 16
m sur 4 qui allait tre suspendue au- devant de la scne o allait se
produire nombre d'artistes de talent lors des soires du 23 et du24 mai
devant un immense public de spectateurs.
Une trentaine de jeunes
coliers y avait particip avec grande application en prsence de
plusieurs artistes qui ont assur l'encadrement sur
le plan pictural autour du thme: le printemps de Ouazzane(Rabie Ouazzane).
Avec
le Grand Couscous et la Grande Toile, c'tait pour nous une faon de
marier les plaisirs de la bouche et ceux du regard et une occasion pour
que le public s'implique davantage et s'approprie , en quelque sorte,
le festival . C'tait aussi ,vous vous en doutez,une belle occasion de
communiquer autour du savoir-faire et du savoir-vivre Ouazzanis .On a
aussi clos en apothose -une bonne partie de la soire du vendredi 24
par un feu d'artifice mmorable puisque c'tait une premire(une
primeur,j'allais dire).Et puis, je n'oublierai pas d'ajouter que les
paroles d'une belle chanson ont port sur Ouazzane et la gnrosit de
ses habitants,chanson qui a t compose et chante l'occasion du
festival , reprise en chur et ovationne par le public de cette mme
ville .Et puis,,je terminerai en disant que chaque opration a t
vritablement un moment fort, mouvant.. ,sans oublier le regard
ptillant de joie et plein de reconnaissance de milliers de jeunes et
moins jeunes qui ont savour le menu vari, et haut en couleurs ,
offert pour la deuxime fois la population de la ville et sa rgion.
Ce
qui nous fait,bien videmment, oublier l'ampleur des efforts harassants
consentis pour monter une telle opration et ,encore et toujours ,c'est
l'amour de la cit et sa rgion qui habitera notre cur et notre
esprit,surtout aprs la visite royale qui nous a donn des ailes et
laquelle nous resterons reconnaissants pour toujours.




izarine

: 1856
: 57
Localisation : khmissat
Emploi : travail
: 03/08/2006

    

      


Echo de Zouakine ::   ::  -- :: 

 
: